Archive pour la catégorie ‘Marketing’

MIKA ET COCA-COLA LANCENT LA HAPPINESS BOTTLE

Lundi 19 avril 2010

En 2005, Coca-Cola a lancé la Club Coke, une bouteille de 25 cl collector exclusivement vendue dans certaines discothèques. Son design étant confié chaque année à des artistes avant-gardistes, c’est Mika qui a été choisi pour en concevoir la version 2010.

Début mars est ainsi sortie la Happiness Bottle, dessinée en collaboration avec Yasmine, la sœur de l’artiste, notamment à l’origine des pochettes de ses albums. Le décor est à l’image de l’univers du chanteur : psychédélique, coloré et rayonnant.

Artiste au grand cœur, Mika a annoncé qu’il reverserait l’intégralité de son cachet à une association caritative dédiée à l’aide aux adolescents en souffrance…

Achetez une femme robot online

Jeudi 11 septembre 2008

Sur le sitewww.perfect-woman.com, sera bientôt lancée en exclusivité mondiale, la première boutique en ligne de Femmes-robots. Ces femmes-robots d’un nouveau genre sont issues d’un projet de robotique nommé « LISA » qui a nécessité trois années de développement de la part des équipes d’Etienne Fresse et Yoichi Yamato. Ces deux diplômés de l’université de Kobe au Japon, sont spécialisés en robotique et vainqueurs de plusieurs prix universitaires en nouvelles technologies.

Lacoste communique sur le futur.

Mardi 26 août 2008

Pour fêter ses 75 ans lacoste nous apporte une vision très futuriste de son sport fétiche.
Le travail de synthèse vaut le détour, c’est impressionnant.


Visitez le site

Le e-tourisme participatif : une tendance prometteuse pour l’avenir

Vendredi 6 juin 2008

Internet constitue pour les professionnels du tourisme un média important pour faire davantage connaître et donc vendre leur offre, qu’ils proviennent du secteur public ou privé. Ils sont eux aussi confrontés à une exigence de plus en plus forte de la part du consommateur. Ils se doivent de proposer des outils évolutifs et toujours plus performants.


Les nouvelles tendances du e-tourisme (Etude Raffour Interactif)

  • Le e-tourisme est en progression dans la population française. Même si 44% des internautes n’ont pas encore préparé leurs séjours sur Internet, ils sont néanmoins utilisateurs d’Internet : ils sont donc susceptibles de franchir le pas à tout moment.
  • 40% des Français partis en 2006 ont préparé en ligne leurs séjours, soit 12,4 millions d’individus (avec une consultation de plusieurs sites et un temps de recherche important passé sur Internet).
  • Les internautes recherchent de plus en plus des offres thématisées, personnalisées, originales et le e-tourisme y répond parfaitement grâce aux recherches par mots clés qui permettent de définir très précisément la demande.
  • Désormais 52% des internautes ayant préparé en ligne réservent tout ou partie de leur séjour.
  • 21% des Français partis ont entièrement réservé en ligne tout ou partie de leurs séjours, alors que généralement beaucoup, après avoir consulté sur Internet, réservent via des centres d’appel.
  • Il existe désormais une proportion de 21% de Français (internautes ou non internautes) qui réservent les 15 derniers jours avant leur départ.

Les attentes des internautes (Enquête Ardesi/ BVA, éd. 2007)
Il ressort de cette étude qu’Internet est un outil incontournable dans la préparation des vacances, quelle que soit la nationalité. L’office de tourisme reste un acteur primordial pour la clientèle française. En règle générale, voici les résultats de l’enquête toutes nationalités confondues :

  • les qualités attendues : une information de qualité (exacte, précise et à jour), des cartes, la possibilité de visualiser les disponibilités et d’acheter en ligne.
  • Les contenus informatifs attendus : des informations pratiques (itinéraires, météo) puis des idées (de week-ends, séjours, circuits…).
  • Le contenu attendu concernant l’hébergement : les tarifs et les disponibilités sont incontournables.
  • Les fonctionnalités attendues : comparer les prix, visualiser les disponibilités, faire des réservations, demander des informations par e-mail.
  • Le paiement en ligne de prestations touristiques : une évidence pour la plupart des internautes (perçu comme plus pratique, plus rapide et moins cher) ; tout d’abord pour payer l’hébergement (transversal à tous les pays), puis pour payer un billet de train (spécificité française).
  • Les sites répondant le mieux aux attentes : les sites d’organismes publics, les portails d’informations générales, les sites d’hébergement et de comparaison de prix.

Le e-tourisme participatif : convivialité et atout de confiance
Internet devient un formidable média d’expression car il permet de connaître le retour d’expérience des internautes qui peuvent mettre en ligne leurs photos, leurs vidéos, leurs commentaires de vacances. Ils deviennent producteurs de contenus et pas seulement lecteurs. Ils se veulent des «consomm’acteurs», proactifs voulant partager des émotions et des « bons plans ».

Le secteur du tourisme se prête particulièrement bien au Web 2.0 pour plusieurs raisons :

  • il concerne des achats pour lesquels les consommateurs ont besoin d’aide et de conseils avant de se décider.
  • il porte sur des sujets pour lesquels l’avis de personnes ayant déjà testé l’offre est particulièrement légitime (pas de critère objectif d’évaluation, ce qui compte c’est le «vécu»).
  • il est positionné sur des thématiques sur lesquels les internautes s’expriment volontiers et ont envie de partager avec d’autres leur point de vue et leurs expériences.

Pour les aider à mettre en place une communication alternative, de nombreux outils sont désormais à la disposition des professionnels du tourisme : blogs, espaces communautaires, flux RSS, mashup / cartographie, podcasts et vidéocasts, etc. Le e-tourisme participatif leur permet ainsi de bénéficier d’une promotion gratuite et authentique, atout de confiance pour les consommateurs, à condition bien sûr que cette participation se fasse dans la plus grande transparence et le respect des droits de chacun.

La nouvelle cantine d’Omar et Fred

Jeudi 5 juin 2008

Quick a sollicité Omar et Fred pour sa nouvelle campagne de publicité qui cible les 15-35 ans. Depuis le 3 juin, les deux humoristes du SAV s’affrontent sur nos petits écrans pour défendre le sandwich qu’ils ont personnellement créé et qui porte leur nom. Orchestrée par l’agence Challenger House, la campagne est constituée de trois spots télé et d’un site teaser sur lequel se poursuivra la bataille jusqu’en septembre 2008.